BN3

BN3

Membres

visiteurs

Affichage des articles dont le libellé est tradition. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est tradition. Afficher tous les articles

07/12/2013

Noël d'autrefois....



(propos tenus lors d'échanges entre des personnes âgées et de jeunes enfants)
Dans mon temps, il y avait beaucoup de neige à Noël. 
Toute la famille, allait couper un sapin de Noël
dans le champ et ils le décoraient le 24 décembre.


 Ce jour-là, la famille allait à la messe de minuit.
 
Après la messe, c’était la distribution des cadeaux.
(photos du net)

 
Sous le sapin, il y avait des grosses poupées, des patins, puis des skis et des traîneaux.
 
Je me couchais à deux heures du matin. 
Les familles étaient nombreuses et leurs tantes et leurs oncles leur rendaient visite.

Ma mère jouait du piano et nous chantions tous ensemble


Nous étions huit enfants: cinq filles et trois garçons. 
J’aimais vraiment beaucoup cette fête.
 
noel_decoration_00019

Autrefois, il y avait beaucoup de neige à Noël.

On se déplaçait à chevaux car il n’y avait pas d’automobile .

noel_decoration_00019
Nous étions pauvres.

 noel_decoration_00019
 On ne mettait pas de lumière à l’extérieur de notre maison. La télévision n’existait pas. 
On accrochait nos bas aux portes de notre chambre.

 Nous étions six enfants.
 

noel_decoration_00019

Où sont passés les Noëls d'autrefois

Où, les enfants tout excités de joie

Attendaient avec impatience

Et insouciance

Tiré par ses rennes le passage du barbu.

Car la veille, le soir venu

Tous les bambins

 Avaient pris soin

Auprès du feu de cheminée

De bien aligner leurs souliers.

Les saisons se faisaient encore,

Car souvent il neigeait au dehors.

Pendant que les hommes de boire n'avaient de cesse,

Les femmes emmenaient les gosses à la messe.

A la messe de minuit

Qui avait lieu à minuit.

Et lorsque les douze coups sonnaient

Toutes les voix  s'élevaient

Pour chanter Noël à l'unisson

Dans une parfaite union.

Nostalgie des Noëls d'antan, me direz-vous.

Peut-être ! Pourtant rappelez-vous,

Et là, aux plus anciens je m'adresse !

A cette époque où les largesses

Se faisaient rares, on savait se contenter de peu.

Papillotes dans les souliers, la moindre orange, le moindre jeu

Faisaient pétiller les yeux des enfants

Et parfois pleurer les parents.
(Brice Ourignac)

 noel_decoration_00019



noel_decoration_00019


Vous aimez